Quantcast

Utiliser l'intuition pour la cartomancie et le Tarot

Un bon cartomancien ou tarologue utilise pleinement son intuition et ne se contente pas d'interpréter un tirage au tarot en lisant un livre. Cette interprétation mécanique relève souvent d'un manque de confiance en soi : un débutant qui apprend à lire les cartes se fiera plus à la description générique d'une lame majeure du Tarot qu'à son propre ressenti. Or, c'est une erreur courante qui enlève beaucoup de profondeur aux séances de voyance ou de divination. Voyons dans cet article comment bien exploiter l'intuition avec le tarot et comment la développer par la pratique de la cartomancie.

Comprendre ce qu'est vraiment l'intuition

L'intuition est une forme de connaissance immédiate qui ne recourt pas au raisonnement. Elle peut se manifester sous la forme d'un pressentiment, d'une conviction, qui tend à nous faire croire à quelque chose sans être en mesure de le vérifier (source).

Très concrètement, on peut comparer l'intuition à notre petite voix intérieure. Certains la considèrent comme influencée par des forces extérieures (des entités, des esprits, des défunts) et elle serait donc un canal de communication avec l'invisible comme d'autres.

À mes yeux, l'intuition est le résultat d'un mélange de raisonnement intellectuel (des faits comme des sentiments), de psychologie, de croyance, de symbolisme, d'influences de l'inconscient personnel ou collectif (par l'imagerie culturelle ou populaire par exemple).

Pour illustrer cette définition, voilà une situation type :

Exemple : "J'ai l'intuition que la carte de la Maison-Dieu en association avec la Lune dans ce contexte peut indiquer que tu ne devrais pas construire ta maison sur ce terrain, car il risque d'y avoir des problèmes liés à l'eau : des inondations, des fondations peu durables, une rivière souterraine ou une pollution cachée".

La Maison Dieu + La Lune

Dans cet exemple, le cartomancien utilise non seulement la symbolique traditionnelle du Tarot (Maison-Dieu : rupture des fondations, Lune : profondeurs, choses cachées, eau), le contexte de la question (sur l'immobilier), ses connaissances personnelles, son ressenti lié au tirage (sensation d'un danger), voir même un message capté en clairaudience d'un guide du consultant.

Dans un deuxième temps, de nouveaux ressentis ou pressentiments du cartomancien lui permettront, par exemple avec un tirage complémentaire, de préciser son analyse sur la nuisance probable : inondation avec une répétition de la Lune, fondations peu durables avec le Diable (une malfaçon du promoteur ou du constructeur), ou bien encore l'Arcane-sans-Nom pour indiquer la présence de produits polluants ou d'anciennes sépultures.

Le Diable L'Arcane sans nom (la mort)

C'est donc la somme de tous ces stimulus potentiels, son intuition, qui permet au voyant de sortir d'une simple interprétation littéraire des cartes pour adapter sa capacité de lecture du passé, du présent et des futurs possibles.

Les limites de l'intuition

Si certains prétendent que l'intuition ne trompe jamais, je crains hélas qu'ils n'aient pas le moyen de garantir la véracité de cette maxime.

L'intuition peut être pure, transcendante, aiguisée comme une lame et être parfaitement adaptée au tirage : ce sera une information venue de nulle part qui aidera considérablement le consultant.

Mais à l'inverse, l'intuition peut être parasitée par la projection du taromancien par rapport à son client (le tirage fait écho à un problème qui le chamboule lui-même), la volonté de ne pas blesser par une hypothèse difficile à accepter (vouloir ménager le client), par une interprétation trop empressée et donc partielle. Et il existe ainsi beaucoup d'autres facteurs.

L'intuition est un outil très efficace et utile dans le cadre de la voyance. Mais cette intuition doit pouvoir s'appuyer sur le recul émotionnel du voyant par rapport à son client, sur la patience dans l'analyse, l'acceptation de l'incertitude et le lâcher-prise, pour être en mesure d'entendre clairement ce que son inconscient ou des énergies extérieures pourraient lui communiquer.

Développer l'intuition avec la cartomancie

La cartomancie est un exercice qui a le mérite d'exploiter pleinement le potentiel intuitif d'un voyant, mais aussi de développer cette formidable qualité au fil de la pratique. Maîtriser pleinement son intuition prend des années - certains diront même des années !

Toutefois, son travail est toujours récompensé, car toute personne souhaitant apprendre le Tarot n'a vocation à devenir un voyant professionnel. Pouvoir faire des tirages pour ses proches, ses enfants et même pour soi est déjà très enrichissants et utiles au quotidien.

Pour développer son intuition avec le Tarot, il faut faire trois types d'exercices :

  • De la méditation et des exercices de relaxation : afin d'atteindre cet état de neutralité émotionnelle et mentale propice à recevoir des messages intuitifs. C'est l'un des plus grands secrets des bons médiums et voyants.
  • Des exercices de tirage de carte à l'aveugle : par exemple en mélangeant les cartes et en en plaçant une dans une enveloppe, pour deviner à quelle lame majeure elle correspond. Exercice difficile, mais qui permet des résultats rapides, si l'on ne se décourage pas !
  • Des tirages auprès de personnes inconnues ou qui ne précisent pas l'objet de leur question : faites un tirage pour une personne que vous connaissez mal, ou bien qui ne vous précise pas la raison de sa venue. Son questionnement est-il lié à l'amour ? Au travail ? À la santé ? À sa capacité à avoir des enfants ? À vous de deviner ! Les cartes vous aideront bien sûr, en colorant fortement le thème, mais votre intuition complètera les trous pour aboutir à des résultats surprenants.

Ces exercices peuvent sembler assez aléatoires et source de décrédibilisation auprès de certaines personnes. C'est pourquoi il est important de préciser que ces exercices sont là avant tout pour vous aider à vous entraîner et n'auront pas la valeur d'un vrai tirage de carte.

Le faire avec des inconnus sur internet, gratuitement, est un bon moyen de trouver à chaque fois un nouveau vivier de consultant qui ne refusera jamais qu'on leur tire les cartes sans attendre un retour !

L'intuition et la structure du tirage

S'il y a bien un domaine de la cartomancie où l'intuition est reine, c'est bien le choix du nombre de cartes et leur disposition lors d'un tirage.

À titre personnel, je ne fixe jamais à l'avance le contenu d'un tirage, je laisse pleinement mon intuition me guider. C'est un bon exercice de lâcher-prise, car pour beaucoup de personnes très cérébrales, ne pas avoir de cadre est un véritable défi !

Faut-il tirer trois cartes ? Faut-il les retourner tout de suite ou une par une ? La première carte désigne-t-elle le consultant ou la situation présente ?

Toutes ces questions trouveront une réponse grâce à l'intuition. Ne pas fixer la structure d'un tirage est d'ailleurs un bon moyen d'éviter de limiter la portée de son analyse. Vous pourrez par exemple ressentir quand il sera nécessaire de compléter un tirage avec deux nouvelles cartes, dont une de synthèse, en lien avec la question du consultant.

Si vous pouvez être rassuré(e) de débuter avec un tirage simple comme le tirage en croix, faire confiance à votre intuition vous ouvrira de nouvelles portes avec l'expérience.

Favoriser l'intuition lors d'une séance de cartomancie

Voici quelques astuces pour faciliter la réception de messages intuitifs lors de vos travaux avec le Tarot ou des oracles divinatoires.

L'encens

Faites brûler de l'encens de Myrrhe, lié à la Lune, qui est connu pour favoriser la voyance, la lecture des énergies ou le contact avec les entités. Vous trouverez cet encens très facilement dans le commerce ou sur internet via Amazon, qu'il soit en grains ou en bâtons.

Je privilégie toujours l'encens en grains par exigence personnelle, mais ce n'est pas une obligation.

Le bon lieu et le bon décorum

J'insiste dans tous mes articles sur l'importance d'avoir un espace de travail fixe et décoré à votre goût. Vous sens seront plus éveillés par une belle nappe, des bougies, des statuettes, des pierres, que par la banalité d'un coin de table dans la cuisine.

Inutile de préciser que vous n'entendrez que difficilement votre intuition au milieu des hurlements d'enfants, des aboiements du chien ou des diatribes de l'émission de télé de votre mari ou de votre épouse. un endroit calme est donc vivement conseillé.

La préparation

Il est toujours utile de méditer ou de se relaxer avant de réaliser un tirage de cartes. En effet, si votre esprit et vos émotions sont calmes, votre intuition ne pourra que s'exprimer avec plus de facilité.

Bien choisir son moment

La capacité à bien utiliser son intuition dépend de sa forme physique et mentale. Pour que l'intuition s'exprime correctement, il faut que l'esprit soit détendu (libéré des problèmes quotidiens) et assez vif pour travailler correctement. On choisira donc de s'entraîner à tirer les cartes plutôt le matin et le soir après avoir terminé l'ensemble des corvées du jour. Mais pas trop tard non plus pour éviter de somnoler.

Utiliser une boule de cristal

Eh oui, la fameuse Madame Irma avec sa boule de cristal, ce n'est pas juste pour la télévision ou les affiches parodiques ! La boule de cristal est vraiment utile pour le travail de cartomancie, elle est grandement sous-estimée et ridiculisée à tort dans le métier.

Une boule de cristal est - comme son nom l'indique - une sphère de cristal de roche, de quartz, qui a pour faculté d'amplifier les énergies qu'on lui envoie. Une boule de cristal bien chargée et utilisée avec soin pourra donc grandement faciliter la captation d'énergies extérieures, renforcer le potentiel de clairvoyance, de clairaudience ou de clairvision du cartomancien.

J'ai rédigé un article dédié sur l'usage de la voyance par les tarots et la boule de cristal.

Travail de l'intuition avec le Tarot

Si vous souhaitez notamment vous initier au Tarot de Marseille ou Raider Waite, votre intuition sera une précieuse alliée. L'un des exercices que je conseille toujours de réaliser lorsqu'on souhaite atteindre un bon niveau est de méditer sur chaque lame majeure du Tarot - et en laissant justement parler votre intuition !

Chaque arcane majeur du Tarot possède sa propre histoire. C'est comme une scène au théâtre. Il y a toujours un ou plusieurs personnages. Leur manière se s'habiller, de se tenir, l'orientation de leur regard, tout est source d'information.

Regardez attentivement ces cartes :

Le Bateleur L'imperatrice L'Empereur Le Pape

Ces personnages possèdent tous un sceptre ou un bâton. Des livres vous diront que le bâton peut-être une référence au phallus masculin. Mais alors pourquoi l'impératrice en possède un ? Quel est le message caché ? Vous devez dépasser l'analyse classique de la lame en utilisant votre intuition pour établir une connexion entre la lame majeure et votre inconscient. Et ici, l'intuition est la guide à la torche.

Une cartomancienne habile avec ses cartes possède à la fois une connaissance traditionnelle du Tarot, mais également une connaissance personnelle de chaque carte. Chaque consultant ne verra pas la lame du Diable ou de l'Arcane sans nom de la même manière.

Le Diable + L'Arcane sans nom (la mort)

Qu'est-ce que représente le Diable pour vous ? Bien sûr, si vous ouvrez un livre sur le Tarot, vous déduirez immédiatement que l'on ne peut pas nécessairement copier-coller l'image du Diable biblique sur cette carte. Elle représente la débauche, mais aussi les expériences déstabilisantes dont on ressort transformé(e). Mais que vous dit votre intuition ? Quel est votre rapport avec cette carte ? Quelle personne que vous avez connu pourrait le représenter ? Quels traits de caractère vous évoque-t-elle ?

Il ne s'agit pas de simplement intellectualiser la carte, mais aussi de la sentir avec vos tripes. L'intuition dans ce processus vous soufflera à l'oreille que "peut-être que le Diable est la part d'Ombre de chacun" ou encore "le Diable représente la dictature de l'argent dans une entreprise". Ce genre d'analyse vous appartient, chaque cartomancien la développe et cette richesse symbolique lui sera d'une aide inestimable au contact de ses clients.

Vous pouvez faire cet exercice en méditant avant de dormir sur le visuel de chaque carte en la fixant et en l'étudiant. Glissez-là ensuite sous votre oreiller. Vous verrez que vos songes complèteront souvent l'analyse...


Si vous souhaitez faire appel à un médium ou une cartomancienne de confiance, nous avons sélectionné une liste restreinte de professionnels compétents sur mon autre site dédié à l'ésotérisme en général :

Annuaire de voyants

Articles autour de ce sujet