Comment devenir voyant(e) professionnel ?

Voyant est un métier à part entière : s’il n’y a pas de diplôme requis pour exercer, un minimum de pré-requis sont nécessaires. Le marché est aussi plus difficile qu’il n’y paraît : ne prenez donc pas un tel changement de carrière à la légère. Cet article vous aidera à comprendre le bon cheminement pour devenir voyant(e) professionnel(le).

Si vous débutez dans la voyance, consultez plutôt cette section du site.

Ma définition de la (vraie) voyance

Un voyant est une personne possédant une capacité extra-sensorielle qui lui permet de lire et d’interpréter des énergies subtiles, à des fins divinatoires (prédictions passées, futures), analytiques (mieux comprendre une situation) ou pour le travail sur soi et les autres (c’est pour moi de l’ordre du développement personnel, de l’introspection). Elle peut être utilisée aussi pour analyser des tendances mondiales et à des fins commerciales (à la Bourse, dans le milieu des affaires, etc.).

La voyance ce n’est donc pas que prévoir des évènements futurs ou prédire son avenir sentimental, c’est aussi analyser le présent, aider le consultant face à ses problématiques de vie, ou encore s’occuper de sujets très terre à terre n’ayant rien de spirituel.

Les différents types de voyants

Les « vrais » voyants ont une grande facilité ou un don spirituel (ou ésotérique) particulier. Je n’aime pas le terme de don de voyance, je préfère parler de capacité, car celle-ci se travaille comme un muscle. Nous y reviendrons plus bas.

Il existe plusieurs types de voyants actuellement sur le marché, qu’ils soient en cabinet, par téléphone ou sur internet :

  • Les lecteurs à froid : ce sont des personnes dotées d’une bonne capacité de lecture des gestes et la psychologie du consultant et qui arrivent à déduire ses problèmes de la même manière qu’avec la PNL, la psychanalyse, parfois aussi simplement ce qu’il souhaite entendre. Ce ne sont clairement pas des voyants au sens noble du terme, qu’elles soient bien ou mal intentionnées. Vous trouverez ces « pseudo-voyants virtuels » sur des sites internet ou des services de voyance à la minute par téléphone ou par tchat. Ces plateformes sont souvent des cache-misères, les « voyants » sont souvent exploités, contraints à « vendre du vent » le plus longtemps possible afin de faire payer plus le client ou le faire revenir plus tard. Et je ne parle même pas des voyances gratuites !!
  • Les voyants amateurs : certaines personnes avec des pré-dispositions naturelles pour la voyance exercent dans un cercle très réduit, familial ou amical. Leur capacité est souvent peu travaillée, mais dans une majorité de cas ils sont de bonne foi. Sans prétendre en faire commerce, certains arrondissent leurs fins de mois.
  • Les voyants professionnels : ce sont des voyants amateurs à la base qui ont travaillé leur don, ont étudié et pratiqué leur support de prédilection (tarots, oracles, pendule, voyance pure, etc.). Ils ont souvent fait un grand nombre de voyances pendant 4-5 ans auprès de leurs proches jusqu’à généralement être poussés à en faire un métier.

La voyance est une discipline sérieuse, car elle touche la vie des consultants et peut profondément influencer leurs décisions. Vous avez donc, en tirant les cartes, ou en répondant à une question d’un consultant, une responsabilité et vos paroles doivent être maîtrisées.

On ne devient pas voyant par hasard : c’est une sensibilité particulière – comme certains sont bons en musique ou en dessin – que l’on doit travailler.

La voyance nécessite t-elle un don de médium (ou médiumnique) ?

Oui et non. Si vous vous intéressez sincèrement à la voyance, en ne surfant pas sur son côté « mystérieux » pour impressionner les autres ou pour vous faire de l’argent facile, vous êtes sans doute doté d’une pré-disposition naturelle à sentir les énergies. Si c’est le cas, vous pouvez essayer la voyance et de manière la plus objective possible, chercher des résultats mesurables et observables. En effet, en travaillant son potentiel divinatoire sur de petites choses, vous pouvez obtenir de bons résultats.

Chez les peintres, vous trouverez des peintres amateurs qui arriveront à faire quelques natures mortes, d’autres qui deviendront de futurs Picasso. Votre potentiel n’est pas forcément suffisant pour créer un cabinet de voyance, ce qui ne veut toutefois pas dire que vous ne pouvez pas quelques fois monnayer vos services de manière ponctuelle. Mais tous les danseurs ne rentrent pas au conservatoire…c’est comme ça…c’est pareil pour la voyance.

Il n’y a que par l’apprentissage et la pratique que vous pourrez être un vrai voyant. Aucun voyant célèbre s’était exonéré dans son passé de plusieurs milliers d’heures d’exercices, de lectures, d’échanges avec leurs pairs avant d’accéder à la renommée.

La voyance n’est donc pas une voie « de facilité ». C’est un métier difficile, qui nécessite d’avoir une vraie passion.

Le choix et la maîtrise du support de voyance

Vous avez décidé de vous lancer après au moins une année sérieuse de pratique ?

Il faut commencer tout d’abord par choisir votre support de voyance de prédilection. Vous pouvez en essayer plusieurs. Ces disciplines de voyance sont appelées des « mancies ».

Parmi les plus connues :

  • La cartomancie, les cartes divinatoires : le Tarot de Marseille, les Oracles, le Tarot Rider Waite, etc.
  • La chiromancie : la lecture dans les lignes de la main.
  • La catoptromancie : les miroirs.
  • La cristallomancie : la célèbre boule de cristal.
  • La géomancie : via les osselets, les matériaux naturels, la terre.
  • La tasséomancie : la lecture dans les feuilles de thé.
  • Les runes : avec les runes nordiques traditionnelles (Futhark).

Il faut que vous soyez parfaitement à l’aise avec votre support car une fois devant votre consultant, vous ne pourrez pas vous référer à des livres ou hésiter dans votre prédiction (même si vous pouvez aussi avouer que vous ne pouvez pas répondre, exprimer un cas double, ou autre précaution honnête bien sûr !).

Les premières consultations professionnelles

Si vous vous sentez en confiance et que vous souhaitez vous lancer, je vous conseille de faire des essais de voyance « grandeur nature » avec de parfaits inconnus (vous les connaissez trop bien et de plus, ils seront sans doute indulgents, voir arrangeants, plutôt qu’objectifs). Vous pouvez par exemple vous installer dans un bar et tirer les cartes à ceux qui seront intrigués par ce que vous faîtes. Vous pouvez aussi proposer vos services sur des forums ésotériques et répondre aux questionnements des membres.

Demandez un petit quelque chose à la fin de votre séance (argent, cadeau, service) et ressentez si vous êtes à l’aise avec l’idée de monétiser votre « capacité ». En effet, chez de nombreux voyants amateurs, la question de l’argent est un blocage. Et de plus, sachez que vous subirez régulièrement les attaques de certaines personnes très hostiles à la voyance (qui vous traiteront de charlatans).

Après une bonne dizaine d’essais, des différentes réactions de vos consultants, posez-vous la question suivante : est-ce que je serai prêt(e) à faire ça plusieurs heures par jour, chaque semaine ?

Créer son entreprise de voyance

Si vous êtes décidé(e) à pratiquer la voyance comme activité professionnelle, il faut vous déclarer et ne pas pratiquer « au black ». Le statut d’auto-entrepreneur se prête particulièrement bien à la voyance : n’envisagez pas de statut juridique plus important tant que vous n’avez pas atteint 35 100 € de CA par année (plus d’infos ici), ce qui est déjà beaucoup ! Vous ne paierez au maximum que 25% de charge environ. Des aides spécifiques existent aussi au Pôle Emploi pour créer votre entreprise et bénéficier d’allégement de charges pendant 3 ans (ARE et ARCE). Au Québec je ne sais pas s’il y a des aides pour devenir voyant(e) à son compte, mais n’hésitez pas à rencontrer des organismes d’aide à la création d’entreprises.

Avec un SIRET et un statut en ordre vous serez aussi beaucoup plus crédible !

Pour la question du local et du cabinet physique, vous pouvez pratiquer chez vous, dans un espace de coworking, ou louer une pièce de manière ponctuelle en fonction de vos rendez-vous.

Préciser son offre commerciale

Il faut que vous définissiez clairement avant de chercher des clients :

  • Les modalités d’une séance de voyance (un tirage = 1 question max, temps d’une séance, etc.).
  • Les sujets que vous pouvez/voulez aborder, ou non (la santé, la mort, etc.).
  • Vos tarifs (regardez vos concurrents sérieux). Mieux vaut faire un peu moins cher que trop cher pour démarrer.

Trouver des clients (consultants)

Vos clients ne vont pas tomber du ciel, il faut donc aller les chercher ou les attirer à vous. Comment se faire une clientèle dans le domaine de la voyance alors ? Plusieurs pistes s’offrent à vous :

  • Créer un site internet (on y reviendra).
  • Faire parler de vous dans des forums.
  • Participer à des salons de voyance.
  • Vous inscrire dans des annuaires.
  • Distribuer des cartes de visites dans des magasins ou espaces bien-êtreboutiques ésotériques, etc.
  • Organiser des « soirées voyances » dans un bar (avec l’accord du propriétaire).
  • Ecrire un livre.
  • Organiser une initiation au Tarot de Marseille.
  • Créer une page Facebook et offrir une voyance gratuite par semaine contre un like,
  • Etc.

Soyez créatif(ve) car le marché de la voyance est très concurrentiel : il faut donc vous démarquer.

Le cas du site internet

Avoir un site internet est un must-have aujourd’hui. Ce qui est certain, c’est que tous les sites web ne se valent pas et que 75% au moins des voyants qui débutent leur activité font les mauvais choix. De par mon expérience dans le monde du web, je peux vous donner quelques conseils qui vous éviteront beaucoup de déconvenues :

  • Fuyez e-monsite, Wix, et 1&1. Je vous recommande chaudement WordPress pour votre site internet (c’est le n°1 mondial, ce n’est pas pour rien, vous trouverez facilement des tutos, vidéos et conseils sur internet).
  • Prenez un nom de domaine : voyance-marina.fr par exemple, surtout pas quelque chose du genre voyance-marina.wix.com. C’est plus sérieux et l’inverse est une catastrophe pour le référencement de votre site.
  • Investissez dans un thème (template) de site. En 2017 on ne fait plus les design soi-même si l’on est pas infographiste : il faut gérer l’affichage sur mobile, tablettes, avoir un site moderne, cela ne s’improvise pas. 95% des sites voyance sont tout simplement horribles, issus des années 90 !!! Laissez l’art aux artistes, vous êtes voyant, concentrez-vous sur la voyance ! Pour votre thème, je vous recommande Elegant Themes qui ont un mode d’édition graphique très sympa à utiliser. Pour information, le thème de ce site a été fait avec.
  • Faites un vrai travail de rédaction de contenu : pour réussir à attirer du trafic par Google en 2017, il faut écrire des articles sur votre vision de la voyance, décrire vos pratiques, vous présenter, traiter de sujets concrets, proposer des vidéos si vous le pouvez. Un site de 5 pages (accueil, tarifs, prestations, qui suis-je, contact) ne suffit plus du tout ! Ecrivez, écrivez, c’est comme ça que vous attirerez plus de personnes et que vous serez différents des concurrents !
  • Référencez votre site dans des annuaires de voyance : il en existe beaucoup sur la Toile, une simple recherche Google vous en donnera plein. Etalez sur 3-4 mois la complétion d’au moins 20 annuaires avec votre site internet.

Globalement, sachez qu’il faut au moins 6 mois avec un bon travail de rédaction pour qu’un site donne des résultats. Il faut donc être patient(e) ! S’intéresser au référencement naturel est une nécessité aujourd’hui pour tout webmaster, qu’il soit à l’aise avec internet ou pas.

Je vous conseille deux livres qui font référence pour les débutants (cliquez pour voir sur Amazon) :

Voilà…j’approfondirai le sujet du site internet de voyance dans un autre article si vous le souhaitez.

Vous avez toutes les cartes (ha ha) pour vous lancer en tant que voyant professionnel. Bien sûr, ce n’est qu’une introduction : renseignez-vous auprès d’autres voyants professionnels qui auront sans doute de précieux conseils.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser dans les commentaires !


Demander une voyance à nos médiums

Articles autour de ce sujet